Musique

Brol de Angèle sorti le 5 octobre 2018 - Label Initial

A 23 ans, Angèle vient de faire une entrée fracassante sur la scène de la chanson française. La jeune Belge a été, sans aucun doute, la révélation de 2018. A la fin de l’année, le clip de sa chanson "Il faut tout oublier" chantée avec son frère Roméo Elvis, avait atteint les…56 millions de vues sur Youtube. Au même moment, Brol, son premier album, sorti à l’automne 2018 devenait disque de platine. Il lui aura fallu deux petits mois pour afficher 100 000 ventes. Il ne restait plus aux «Victoires de la musique»(1), cérémonie qui s’est tenue le 8 février 2019, qu’à officialiser la consécration de la nouvelle coqueluche de la chanson française. Le mois de mars annonce le printemps, la fraîcheur d’Angèle lui va bien.

Au mois de mars justement, j’avais souvent rendez-vous avec un chanteur belge du nom de Marka. Il m’a longtemps accompagné lors des journées de la femme en classe.  J’avais un jour, écouté l’une de ses chansons et je l’avais trouvée parfaitement appropriée pour, à la faveur de la pédagogie active, et par conséquent de quelques petits « aménagements », travailler les paroles et élaborer une activité sur la condition de la femme et les rapports au sein du couple. Marka est le père d’Angèle. La fiche d’exploitation didactique de sa chanson "Sois beau et tais-toi !" est présentée dans ce numéro de mars 20192.

Ah ! Que serait la chanson française sans les Jacques Brel, Adamo, Maurane, Lio, Arno... sans oublier les auteurs compositeurs de la nouvelle génération, avec à leur tête, Axel Red et Stromae ? Le cocorico poussé par la chanson française a des accents belges car tous ont contribué à la fois à bâtir un patrimoine dont nous sommes légitimement fiers, et à maintenir la belle santé affichée par la chanson française et francophone depuis des décennies. Angèle tout comme son frère Roméo Elvis ou le duo Lisza que nous avons présenté tout récemment, continuent à nourrir aujourd’hui, la scène musicale belge francophone. La chanson française leur est reconnaissante. 

800px-Festival_des_Vieilles_Charrues_2018_-_Angèle_-_011.jpg La thune qui désigne aujourd’hui ce que le fric ou le pognon désignait naguère, ouvre Brol. On découvre alors, une voix suave, caressante. Angèle ne force pas, ses paroles presque susurrées, portées par une musique pop douce, légèrement rythmée nous enveloppe dans un climat de sérénité qui va caractériser l’ensemble de l’album. Une surprise, cependant, nous attend dès les premières paroles. Alors qu’on pouvait s’attendre à des mots en rapport avec cet univers de velours, nous comprenons, que l’ange blond n’entend pas nous abreuver de mots inconsistants. L’air de rien, Angèle envoie du lourd.

[Tout le monde il veut seulement la thune
Et seulement ça, ça les fait bander
Tout le monde il veut seulement la fame
Et seulement ça, ça les fait bouger
Bouger leur cul le temps d’un verre
Photos sur Insta c’est obligé
Sinon au fond à quoi ça sert
Si c’est même pas pour leur montrer
Et puis à quoi bon
T’es tellement seul derrière ton écran
Tu penses à c’que vont penser les gens
Mais tu les laisses tous indifférents]

Angèle est en prise avec son époque, avec la modernité telle qu’elle se décline en cette fin de première décennie du XXIe siècle. Elle en souligne les travers comme ici, la soif de reconnaissance, le narcissisme, la nouvelle solitude vécue par la génération Internet.
Son tube Il faut tout oublier, dénonce la dictature du bonheur investi par la société de consommation qui en a  fait un autre de ses objets ostentatoires, un but ultime à atteindre.  Être heureux à tout prix, et encore une fois en faire étalage, relève du simulacre car, la plupart du temps, il s'agit en réalité, de travestir solitude et ennui.

[Le bonheur n'existe que pour plaire
Je le veux
Enfin je commence à douter
D'en avoir vraiment rêvé
Est-ce une envie parfois j'me sens
Obligée
Le spleen n'est plus à la mode
C'est pas compliqué d'être heureux
Tout, il faudrait tout oublier
Pour y croire, il faudrait tout oublier
Ce bonheur, si je le veux je l'aurai
N'existe pas sans son contraire
Une jeunesse pleine de sentiments
L'ennui est inconditionnel
Je peux ressentir le malaise des gens qui dansent
Essaie d'oublier que tu es seul]

Brol (Bordel en argot belge) sert à Angèle à poser et à dénoncer des effets pervers de notre modernité. A l'ère du numérique, alors qu’Internet et les réseaux sociaux recèlent des avantages indéniables, la tyrannie qu'ils peuvent exercer est le revers de la médaille. Victime des réseaux  en rend compte:

[Pourquoi faire semblant de bien l'aimer?
Car en attendant, c'est bête mais elle veut lui ressembler
Pourquoi faire semblant de bien aller?
Dominique elle ment
Sa vie n'est pas parfaite comme elle aime le montrer]

Balance ton quoi fait référence au hashtag #Balancetonporc, né en France suite au tollé provoqué par l’affaire Weinstein, et qui invitait les victimes de harcèlement sexuel à  dénoncer leur harceleur.

[Ils parlent tous comme des animaux      
De toutes les chattes ça parle mal
2018 j'sais pas c'qui t'faut
Mais je suis plus qu'un animal
J'ai vu qu'le rap est à la mode
Et qu'il marche mieux quand il est sale
Bah faudrait p't'être casser les codes
Une fille qui l'ouvre ça serait normal
Balance ton quoi
Même si tu parles mal des filles je sais qu'au fond t'as compris
Balance ton quoi
Un jour peut-être ça changera
Balance ton quoi
Donc laisse-moi te chanter

D'aller te faire en... humhumhumhum
Ouais j'passerai pas à la radio
Parce que mes mots sont pas très beaux]

Observatrice de la société telle qu’elle va, Angèle n'échappe pas à l'impact de ses tares sur sa propre vie. Dans Flou, elle témoigne des bouleversements soudains que la célébrité a entraînés dans son existence :

[J'ai commencé par Instagram
C'était cool, j'avais un très bon programme
Petit concert dans des bars vides
Ma baby-sitter la première à m'suivre
Ensuite tout a changé très vite
Même mes amis ils ont changé
Tout est devenu plus simple
Enfin surtout pour rentrer dans les soirées
On connaît tous la pression

Tu t'sens comme la reine du monde
Mais c'est qu'une impression
Les gens t'aiment pas pour de vrai
Tout le monde te trouve génial alors que t'as rien fait
Tout est devenu flou
Un peu trop fou, pour moi]

De sa voix posée, mais mutine, espiègle, distillant une certaine impertinence, Angèle déroule 12 chansons intelligentes. Le tout constitue un premier album d'une belle cohérence où les relations amoureuses comme dans Nombreux, Je veux tes yeux ou Ta reine ont également leur place. Angèle a fait de son Brol une pièce maîtresse de la chanson francophone de ces dernières années.

 

© Alexandre Garcia - Centre International d’Antibes

 

Notes :

 Photo : Angèle en concert lors du festival des vieilles charrues en juillet 2018. Avec l'aimable autorisation de Créative Commons

1. Angèle a obtenu le 8 février, la Victoire de la musique 2019 pour l'album révélation de l'année pour Brol tandis que Il faut tout oublier obtenait la Victoire pour la meilleure réalisation audiovisuelle (clip). Accédez au palmarès complet ici.

2. Fiche pédagogique d'exploitation de la chanson de Marka Sois beau et tais-toi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager

D'autres coups de coeur musique

Son prénom, qui n’est autre que celui du neveu du roi Arthur, signifie "faucon de la plaine" en vieux gallois. Il fait aujourd’hui partie…

Quand on évoque les chanteurs belges actuels, beaucoup de Français pensent immédiatement à Stromae, à Arno, à la regrettée Maurane [1] ou encore à…

Est-il nécessaire de présenter la chanteuse française actuelle la plus populaire à l‘étranger ? Zaz nous dévoile aujourd’hui un quatrième album qui…

Année de commémoration de l’inoubliable interprète Barbara, légende de notre chanson française, puisqu’elle mourut en novembre 1997. 20 ans déjà. Un…