Musique

La disparition de France Gall

A la fin de l'année dernière, nous disions au revoir à deux chanteurs chers aux coeurs des Français, Johnny Hallyday et France Gall. C'est sur la carrière de cette dernière que nous voudrions revenir, car la chanteuse incarnait à la fois une époque et un certain esprit français. Le patrimoine musical demeure chose vivante, et France Gall y figurait déjà de son vivant.

Parisienne, blonde, souriante, France Gall semblait constituer à elle seule un cliché. Mais qui a dit que tous les clichés étaient faux ou mauvais en soi ?   France Gall... comment cette petite voix haut perchée et aigrelette [2] a pu non seulement fédérer  un public, et le tenir sous son charme ?  Sans compter qu'elle a su traverser le temps et réunir les générations. Osons une réponse convenue : parce que cette voix à une âme. On l'appréciera ou pas, mais on ne la comptera pas pour quantité négligeable. Issue d'un couple d'artistes et nièce d'un compositeur, France Gall est ce qu'on appelle une enfant de la balle [1]. Elle s'appelait Isabelle de son vrai nom, mais on l'incita à changer de nom afin d'éviter la confusion avec une autre chanteuse aujourd'hui oubliée, Isabelle Aubrey. 

Au début des années 2000, France Gall déclarait :  "J' ai toujours été contre “France”, je trouvais que c’était trop dur. “Isabelle”, ça me correspondait, ça me plaisait. Je ne sais pas ce qui s’est passé pour que je me mette à aimer mon nom. Et maintenant c’est “France Gall”. C’est exactement moi. »Elle connaît ses premiers succès dans les années 60 avec des tubes comme Sacré Charlemagne, ou encore à l'Eurovision  Poupée de cire, poupée de son   https://www.youtube.com/watch?v=rRva0YOVtcI , que lui écrira Serge Gainsbourg. 

  Puis sa carrère décline à la fin des années 60 jusqu'au tout début des années 70. L'époque est en train de changer, mai 68 arrive, et les mélodies et paroles que chantent France Gall ne correspondent plus à l'esprit du temps. En outre, France Gall avait mûri bien qu'on persistât à lui faire chanter ce qui aurait encore convenu à la jeune fille de 16 ans qu'elle  n'était alors plus.

En 1973, elle rencontre Michel Berger, cet événement marquera sa carrière comme sa vie privée et la propulsera de nouveau vers les sommets : « Ça a transformé mon existence, ma vie. Ça m’a apaisée .»   Le style de Michel Berger, classique et épuré, était à même de lui fournir un matériau plus riche, aussi bien sur le plan des paroles que sur le plan musical. Michel Berger signera de nombreuses chansons à succès, comme il savait le faire par le passé. Qu'il s'agisse de chansons que lui-même se destinait à interpréter sur scène ou qu'il les aient composées pour sa compagne, Mambo samba, Ella, elle l'a, Babacar., le duo fait mouche à chaque fois. Une tonalité unique, faite de fraîcheur incarnée par France Gall, et d'une touche de profonde mélancolie apportée par Michel Berger, une mélancolie  qui swingue, "qui balance pas mal" , pour reprendre les paroles de Ça balance pas mal à Paris, grand succès du duo.

Le succè ne se démentira pas et deviendra une constante. France Gall atteint les sommets au milieu des années 80 en se produisant à l'Olympia, l'osmose entre le compositeur et l'interprète, entre l'artiste et le public sont alors à son summum. L'ancienne égérie des années 60, nourrie d'une sensibilité nouvelle qu'elle avait toujours recherchée, rencontre de nouveau à la fois son public et l'air du temps. Transparaissent une énergie, un optimisme, une saveur unique. Dans cette veine si française, seuls une poignée d'artistes pouvaient prétendre à une telle audience  : Julien Clerc ou Véronique Sanson (ou Michel Sardou, sur un créneau un peu différent, ou encore Renaud, sans doute le plus rassembleur et le plus aimé des chanteurs français).

  Une question s'est posée : avant de rencontrer France Gall et de partager sa vie, Michel Berger vivait en avec Véronique Sanson, auteur-compositeur et interprète hors pair qui l'a quitté sur une impulsion subite (mais qui lui ressemble bien) pour aller vivre aux Etas-Unis avec Stephen Stills (de Stills, Nash and Young). Que serait-il advenu de la carrière  de France Gall si elle n'avait pas croisé la route de Michel Berger, la chanteuse n'étant en général guère parolière de ses chansons ni compositrice ?  Sans doute,  ne le saura-t-on jamais. D'autant que Véronique Sanson et Michel Berger ont par la suite continué à communiquer de loin en loin par chansons interposées...  Quoi qu'il en soit, cette dimension romanesque et romantique fait partie de la légende qui auréole la vie de ces trois artistes.

En 1992, survient le drame  : Michel Berger décède d'un crise cardiaque. En sus du choc émotionnel, s'ajoute une fracture artistique : le dernier album de Michel Berger manifestait une changement dans son écriture, changement auquel France Gall avait cette fois activement participé. Suite au décès de Michel Berger, France Gall se sent le devoir de continuer à diffuser le patrimoine musical dont il est à l'origine. Par la suite, la chanteuse prend peu à peu ses distances par rapport à la scène sans jamais y renoncer complètement. Ses retours sur scène, au milieu des années 90 puis quelques années avant sa disparition, ramenaient à elle un public toujours aussi fidèle et enthousiaste, toutes générations confondues.

 

Après ce bref survol de sa carrière, on comprendra notre émotion :  c'est un peu de candeur [3] et de fraîcheur qui disparaissent avec France Gall, tout en nous laissant sa sensibilité en héritage. Une confiance naïve dans l'existence, une sincérité touchante, quelque chose du "je ne sais quoi à la française".

Un autre grand du patrimoine musical nous a quittés le 6 avril 2018 . Nous vous invitons à relire le CDC  que nous avions consacré à ce magnifique poète qu'était Jacques Higelin.

 

 

© Olivier Dalmasso - Centre International d’Antibes

 

Notes

[1] expression désignant un enfant né dans un milieu artistique. L'image renvoie aux jongleurs, au cirque...

[2] aiguë , stridente

[3] naïveté

 

Si on ne devait retenir qu'une chanson (mais pourquoi ?) considérée comme emblématique , ce serait Ella, elle l'a dédiée à Ella Fitzgeraldhttps://www.youtube.com/watch?v=lgHGU8gqz9U

 France Gall dans La boîte à questions (Canal+) : https://www.youtube.com/watch?v=l8MZbW3fR4g

Une longue et belle interview de France Gall, en 1996, dans une émission de Patrick Sabatier sur RMC : https://www.youtube.com/watch?v=9nmcgTQa4ks

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager

Nos autres coups de coeur musique

Année de commémoration de l’inoubliable interprète Barbara, légende de notre chanson française, puisqu’elle mourut en novembre 1997. 20 ans déjà. Un…

Priscilla Betti est une artiste qui n’a pas attendu longtemps pour nous faire profiter de ses talents d’interprète. Ayant débuté sa carrière à douze…

Le 1er octobre dernier, Charles Aznavour tirait sa révérence. À 94 ans, il se préparait à accompagner le président Macron pour le 17ème sommet de la…

Quand on évoque les chanteurs belges actuels, beaucoup de Français pensent immédiatement à Stromae, à Arno, à la regrettée Maurane [1] ou encore à…

Un hommage à Dalida… orchestré par Ibrahim Maalouf : au premier abord, l’association est plutôt inattendue et… pourtant ! L’étonnement est au rendez

Avec ses tenues excentriques et son style musical inimitable, -M- (nom de scène de Matthieu Chedid) ne passe pas inaperçu. Le chanteur, né en 1971

Sa carrure de déménageur, sa voix chaude, sa boucle d’oreille légendaire, son côté rebelle et son attachement à la justice sociale font partie de…

OUÏ est le cinquième album de Camille, sorti le 2 juin dernier. Après six ans d’absence discographique, la chanteuse (auteur compositeur interprète…

Son talent consiste à scander, à déclamer ou, si l’on préfère, à slamer. Depuis douze ans déjà, cet amoureux du verbe fait désormais partie des…